Accueil > News > L’histoire du CPAS en images

L’histoire du CPAS en images

L’action sociale ne constitue pas une exclusivité de notre époque. Au travers des siècles, cette notion a cependant fortement évolué.

Au Moyen-Age, seigneurs et riches bourgeois fondent des institutions caritatives comme l’hôpital à la Rose de Lessines.
Les congrégations religieuses, comme les béguines, remplissent aussi des missions que nous qualifierions aujourd’hui de sociales. Avec l’émergence de monarchies centralisatrices, l’accent s’est déplacé de l’initiative privée aux interventions publiques.

Pose des premières pierres
31 mars 1954

C’est ainsi que le 14 décembre 1765, les “Tables du Saint-Esprit” reçoivent, par décret, mandat d’organiser l’assistance aux pauvres.

Quelques années plus tard, en 1796, après la période centralisatrice de la révolution française, il y eut de nouveau une organisation locale de l’assistance publique avec la création de deux organes distincts : les Hospices Civils pour l’hébergement des malades et les Bureaux de Bienfaisance chargés de la distribution des secours à domicile.

L’Etat belge mit sur pied en 1895 une commission royale pour la réforme de l’assistance publique. Mais ce n’est que trente ans plus tard, le 10 mars 1925, que le Parlement devait voter la loi créant les Commissions d’Assistance Publique. Cette loi restera d’application un demi-siècle durant.

La loi organique du 8 juillet 1976, créant les Centres Publics d’Aide Sociale, consacra le droit à l’aide sociale afin de permettre à chacun de mener une vie conforme à la dignité humaine.

Pose des premières pierres
31 mars 1954

Cette loi modifia fondamentalement la notion d’aide sociale, notamment en supprimant la notion d’indigence qui conditionnait l’intervention des anciennes Commissions d’Assistance Publique.

Depuis 1976, toute personne peut faire appel au Centre Public d’Aide Sociale. Tout citoyen peut s’adresser au CPAS sans réticence, car celui-ci mène son action au nom de la solidarité sociale locale et est tenu à l’obligation de confidentialité.

Home Saint-Lambert

Depuis le 1er octobre 2002, les CPAS répondent au nom de Centres publics d’Action sociale, dans la même optique, le revenu d’insertion sociale ou RIS, remplace le minimum de moyens d’existence.


Agenda


Tous les événements

© 2017 - CPAS Woluwe-Saint-Lambert

Intranet | Disclaimer | Plan du site | Contact